Carole Delga : « J’ai demandé au Premier ministre une révision de la réforme Blanquer en faveur des langues régionales »

Le samedi 10 octobre, le monde occitan et catalan au travers de la fédération des enseignants de langue occitane et culture d’Oc (FELCO), « lo Congrès », OC-BI, les Calandretas, la Bressola et plus largement les associations occitanes et catalanes ont manifesté dans toute l’Occitanie pour dénoncer la réforme du Lycée et du Baccalauréat.

Carole DELGA : « Cette réforme portée par le ministère de l’Education nationale constitue un recul inacceptable de divers enseignements, et notamment de la place et du statut des langues régionales au Lycée ainsi que de leur valorisation au baccalauréat. Pourtant, cet enseignement est essentiel pour l’avenir de nos langues et cultures régionales. Nous constatons d’ores et déjà un impact négatif sur les effectifs des élèves suivant cet enseignement  au sein de la région. Il n’est pas envisageable que nos lycéens ne puissent faire le choix d’apprendre l’occitan ou le catalan. Avec cette réforme, nos langues régionales se trouvent une nouvelle fois menacées de disparation. »

« Il est possible d’éviter la fragilisation des Langues de France, grâce à des adaptations simples de cette réforme. Malgré une large mobilisation – de l’Association des Régions de France, de parlementaires et d’élus locaux, des fédérations de parents et d’enseignants – nos démarches auprès du Ministre de l’Education sont restées sans résultat. J’ai donc écrit il y a 15 jours au Premier ministre pour lui demander une intervention rapide afin de sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes depuis près de deux ans.  Et, comme l’a rappelé le président de la République en juin 2018 : « les langues régionales jouent un rôle dans l’enracinement qui fait la force des régions. Nous allons pérenniser leur enseignement ». J’en appelle donc à des actes et des propositions rapides de la part du gouvernement ! Les paroles ne suffisent plus. »

L'actualité

Réforme de l’apprentissage : 3 questions à Emmanuelle Gazel

Le Premier ministre a présenté le projet de réforme de l’apprentissage le mois dernier. Enjeux, conséquences… nous revenons sur les principaux points de la réforme avec Emmanuelle GAZEL, Vice-présidente de la Région Occitanie en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Lire +
Fermer le menu