Voeu – L’état doit apporter une réponse forte au mouvement des Gilets jaunes

Vœu présenté par les groupes Socialiste Républicain et Citoyen, Nouveau Monde

L’état doit apporter une réponse forte au mouvement des Gilets jaunes

Depuis plusieurs semaines, les gilets jaunes, des françaises et français de toutes classes sociales, de toutes origines, avec ou sans profession, politisés ou non, syndiqués ou non, se mobilisent pour dénoncer les maux profonds qui rongent notre Pays depuis plusieurs décennies :

  • Système fiscal injuste qui asphyxie les Français et multiplication des niches qui aboutissent à délégitimer le principe même de l’impôt républicain ;
  • Un aménagement du territoire inégalitaire, qui se traduit par un abandon des services publics dans les territoires ruraux au profit d’une recentralisation excessive autour des métropoles ;
  • Des réponses largement insuffisantes, inadaptées et inégalitaires pour répondre aux enjeux de transition énergétique et de réduction de l’impact de l’homme sur l’environnement ;

Le Président Emmanuel Macron, après plusieurs semaines de silence, a tenté d’apporter une réponse à cette colère venue de loin. Il est revenu sur la hausse de la CSG pour les retraités les plus modestes et sur la hausse de la taxe sur le carburant à l’origine du mouvement. Il a également annoncé en grande pompe la hausse du SMIC de 100 euros. Il faut ici comprendre qu’il ne s’agit pas d’une hausse de salaire mais d’une hausse des prestations sociales déjà prévue.

Si la transition énergétique est un objectif louable et incontournable, elle ne saurait servir de prétexte pour renflouer un Etat malade d’une dette qu’aggravent les décisions fiscales récentes et inappropriées (taxe d’habitation, ISF, CSG).

De véritables alternatives de transport qui soient accessibles aux français qui vivent dans les territoires ruraux, voilà ce que la « France d’à côté » appelle de ses vœux.

Les Conseillers régionaux  d’Occitanie, réuni(e)s en Assemblée Plénière :

  • demandent le rétablissement de l’impôt sur la fortune pour rétablir rapidement de la justice fiscale et l’ouverture d’une grande réflexion sur l’accumulation des niches fiscales avec une remise à plat du système d’imposition dans notre pays permettant la suppression de la hausse de la CSG sur les retraites;
  • demandent que les salaires, les minimas sociaux, et les retraites soient revalorisés ;
  • appellent l’Etat à repenser sa vision de la mobilité dans les territoires ruraux où la voiture est bien souvent l’unique moyen de locomotion, et plus largement à une réflexion sur la présence de l’Etat dans tous les territoires de la République pour répondre aux enjeux de santé, d’éducation, de sécurité et de justice ;
  • demandent l’ouverture d’une réflexion pour favoriser le développement d’un tissu industriel orienté vers la transition écologique et énergétique en France et en Europe.

 

Christian ASSAF                                                 Nicolas COSSANGE                                                Véronique VINET        

Président du groupe SRC                       Co-Président du groupe Nouveau Monde              Co-Présidente du groupe Nouveau Monde         

 

L'actualité

Recrudescence des violences LGBTphobes – Voeu présenté par le groupe SRC à l’Assemblée Plénière du 16 novembre 2018

Depuis plusieurs mois, les agressions LGBTphobes se multiplient dans la rue et sur les réseaux sociaux. Qu’il s’agisse d’insultes, de menaces, d’agressions physiques et même de tentative de meurtre, nous n’apprenons, au fil des informations, qu’une infime partie de ce que vivent les personnes au quotidien, quand elles osent témoigner publiquement.

Lire +

Pour le maintien des activités de pêche en Occitanie – Vœu présenté par les groupes Socialiste Républicain et Citoyen, et Radicaux à l’Assemblée Plénière du 16 novembre 2018

La pêche professionnelle en Occitanie, c’est 4 500 emplois dont 1300 marins travaillant sur 768 navires qui génèrent 3200 emplois indirects (mareyeurs, transporteurs, poissonniers, carénage, réparation et construction navale…). Les 54 communes du littoral d’Occitanie comptent 50 points de débarquement et cinq ports de pêche qui sont autant de lieux d’activité économique (quatre halles à marée

Lire +
Fermer le menu