1 an de lutte contre les perturbateurs endocriniens

Parce que la lutte contre les perturbateurs endocriniens est un sujet majeur de santé publique, la Région Occitanie s’est mobilisée dès 2019 via la signature de la Charte d’engagement du Réseau Environnement Santé « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens », puis à travers l’adoption en décembre 2019 d’un plan d’action concrètes.

 Un an après, plus de 4,5 M€ ont d’ores et déjà été engagés par la Région dans le cadre de ce plan pour lutter contre l’exposition de la population aux perturbateurs endocriniens, dont notamment :

 3,5 M€ pour l’intégration de la lutte contre les perturbateurs endocriniens dans les politiques publiques menées par la Région, dont notamment 2,3 M€ consacrés à la préservation des milieux naturels et le financement de 34 projets dans le cadre de l’appel à projet régional « 0 phyto »

  • Plus de 700 000€ en faveur de projets de recherche
  • Près de 90 000€ pour l’information des futurs professionnels de la santé et du social.

La Région s’est par ailleurs engagée à travers sa politique d’achats en intégrant la problématique de réduction des perturbateurs endocriniens dans 19 de ses marchés en 2020.

L'actualité

Les propositions issues de la Convention : près de 300 propositions et 3 thèmes stratégiques pour l’avenir du territoire

A l’issue de leurs travaux, les 100 citoyens tirés au sort (opéré par l’institut de sondage spécialisé IRS Quality) ont formulé des propositions et pistes de développement pour l’avenir de la région qui portent notamment sur le bien-être, la justice sociale, les mobilités, la transition écologique et énergétique, l’aménagement du territoire ou encore la démocratie

Lire +

Un budget atypique mais offensif

L’impact de la crise est important sur nos finances. En 2020, la Région a été confrontée à une baisse sans précédente des recettes en raison d’une dégradation des ressources de la TVA, des cartes grises, entre autres, et, à une hausse des dépenses afin de financer les mesures d’urgence liées à la crise.

Lire +