Santé & Bien être en Occitanie : la Région s’adapte aux besoins des territoires et de ses habitants

En pleine crise COVID19, la santé occupe plus que jamais une place prédominante dans les préoccupations et attentes des citoyens. Accès aux soins y compris dans les zones rurales, formation des professionnels de santé, protection sanitaire, prévention des comportements à risque : autant de sujets majeurs dont la Région s’est saisie depuis plusieurs années.

Ces sujets sont venus nourrir le plan Santé et Bien-être adopté dans le cadre du Pacte Vert régional voté en novembre dernier et destiné à porter un modèle de développement plus juste et plus durable.

C’est dans ce cadre que la Région met en oeuvre de nouvelles mesures concrètes avec :

  • L’augmentation des places de formations paramédicales pour les métiers en tension tels qu’infirmiers, aides-soignants et auxilières de puériculture. En concertation avec les organismes gestionnaires des instituts de formations, principalement des centres hospitaliers et associations, la Région va augmenter de manière significative le nombre de places en instituts de formations paramédicales en prévoyant pour la rentrée de septembre 2021 l’ouverture de 35% de places supplémentaires dans les formations d’aides-soignants, 49% dans celles d’auxiliaires de puériculture, 32% dans celles de puériculture, et 16% pour celles d’infirmiers. Dans le même temps, la Région s’engage également pour l’augmentation des places en formation de masseur-kinésithérapeute (+14%), d’ambulancier (+8,5 %) et de manipulateur électro-radiologue (+10%).
  • L’ouverture de nouveaux sites de formations dès la rentrée 2021 afin de renforcer le maillage territorial de l’offre de formation en région et répondre aux besoins des territoires. 9 nouveaux sites de formation vont voir le jour pour les infirmiers, aide-soignants et les auxiliaires de puériculture, représentant au total près de 300 places de formations supplémentaires. A Uzès (30), 20 nouvelles places seront ainsi proposées dès la rentrée prochaine en Soins Infirmiers, tout comme au Vigan (30). A Toulouse (31), Nogaro (32) ou Ramonville-Saint-Agne (31), ce sont respectivement 40, 25 et 30 places qui seront ouvertes en formation d’Aide-Soignant. A Auch (32), le projet d’ouverture de la formation d’Auxiliaire de Puériculture (20 places) viendra également répondre aux besoins du territoire et compléter l’offre de formation en IFSI-IFAS.

 Au total, près de 60% des augmentations de places de formations prévues en Soins Infirmiers et Aide-Soignant concernent des territoires hors métropole, confirmant la priorité fixée par la Région de renforcer l’accès et la formation aux soins sur l’ensemble du territoire. D’ici 2023, ce sont ainsi plus de 1700 apprenants supplémentaires qui devraient être accueillis en Occitanie, soit 16% de plus qu’actuellement. S’ajoutent à ces effectifs les 4 500 apprenants en formations sociales qui sont également agréées et financées par la Région.

  • Faciliter la mobilité et les conditions d’exercice à domicile des aides-soignants ou accompagnants éducatifs et sociaux. Essentiels dans la prise en charge des publics fragiles et le désengorgement des hôpitaux et des centres de santé, ces professionnels de santé doivent bien souvent parcourir de longues distances en zone rurale afin d’exercer leurs missions. C’est pourquoi la Région a décidé d’étendre et doubler son dispositif d’Ecochèque mobilité, mis en oeuvre en 2019, pour faciliter l’achat d’une voiture d’occasion électrique ou hybride rechargeable. Désormais, tout particulier résidant en Occitanie et attestant d’un exercice professionnel d’aide-soignant ou d’accompagnement éducatif et social à domicile pourra bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 4000 €, contre 2000 € initialement.

L'actualité

CP – Carole Delga : «Non, Beaucaire n’est pas victime de discrimination, oui, je combats les idées d’extrême droite et les combattrai toujours »  

La décision de la Cour d’Appel de Nîmes de me condamner vient contredire le jugement en première instance qui avait déclaré la plainte du maire de Beaucaire “irrecevable”, suite à un différend sur le Contrat de ville de 2015, portant sur l’ajout de plusieurs projets, sans concertation avec la Région, pourtant premier financeur.  Je réaffirme

Lire +

Adoption du Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie

Lors de l’Assemblée plénière de ce 20 décembre 2018, René Moreno est intervenu pour défendre le Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie sur lequel les Conseillers régionaux étaient amenés à se prononcer. Ce pacte est le fruit d’une démarche inédite qui a débuté par la volonté de la Présidente, Carole Delga, et de

Lire +